14344772_10209356925375871_217344001433710022_n
DATE : 24 septembre 2017
HEURE : 17 h 00 min
ADRESSE : Brest
LIEU : Place Keruscun
Tournoi de pétanque [passé] 24 septembre 2017

Par Jerrican Nachos

Me promenant sur Facebook, je vois que je suis invité à un concours de pétanque organisé par l’équipe de Karnaval Sans Frontières. Observant les participants, je découvre que Rookie Rose a elle-même indiqué être « intéressée » par l’événement. La compétition se faisant en équipe de trois, un petit message à Youn Rookie dans le goût de « compét’ de pétanque samedi prochain ? » auquel il répondit « Yes, deal. » puis un mail à l’équipe, nous voilà embarqué dans un event sportif de haute volée en compagnie du gratin brestois, à savoir les habitants des environs de la place Keruscun.

Disons le tout net, Jerrican Nachos & the Rookies est un groupe de rock’n’roll, pas un trio de boulistes vétérans. Ma partie précédente remontait à 4 ou 5 ans, c’est dire. Cela dit, j’avais gagné, c’est donc relativement confiant qu’on s’est pointés pour pointer (oh oh, calembour de circonstance).

Disons le tout net, on était là pour la gagne, d’autant qu’il était précisé que de « splendides lots » étaient à gagner, sans parler d’un beau trophée. On l’apprendra plus tard, les gains étaient fournis pas les commerçants locaux, à savoir des petits-déjeuners à la boulangerie, des repas au restau, des DVD coquins et des passages au salon de coiffure. Au risque de divulgâcher, on était déçus de ne pas avoir atteint le podium, surtout pour les petits-déjeuners.

Disons le tout net, gagnant, perdant, en réalité l’important était le beau jeu et la camaraderie. Ni l’un ni l’autre n’ont manqué et on était ravis de faire de nouvelles rencontres dans une ambiance détendue. C’est très rare qu’on ne soit pas dans une situation de boulot en fait : personnellement, j’ai transformé quasiment toutes mes passions en travail donc c’est parfois compliqué d’avoir des relations simplement amicales avec les gens que je fréquente. Heureusement, il me reste le sport, à savoir les jeux vidéo et, donc, la pétanque, pour créer des liens déconnectés du monde pro ! Yeah !

Disons le tout net, on a découvert que Rose est très compét’. Quand elle joue, c’est pas pour déconner. Enfin si, on rigole beaucoup, mais elle garde dans un coin de la tête de retourner au concours l’année prochaine en s’étant entraîné à fond pour mettre la misère à tout le monde. Pour le moment, on lançait surtout nos boules au petit bonheur la chance sans toujours saisir la subtilité de nos coups.

Disons le tout net, notre performance a été loin d’être ridicule. Je ne suis pas sûr qu’on ait gagné une seule partie de notre poule, mais on ne s’est jamais fait complètement rouler dessus. Fierté absolue, on s’est même assez bien défendus contre ce qui s’est avéré par la suite être le triumvirat triomphant. En tout cas, on ne peut pas nous reprocher d’avoir joué sans bonne humeur, et c’est bien le principal.

Disons le tout net, évidemment on n’a pas dépassé notre poule et les finales se sont faites sans nous. Enfin si, on était dans le public, mais vous m’avez compris. Le ventre mou de la journée, ça a été la fin des poules de l’autre terrain. Parce que je n’en ai pas parlé, mais c’était très bien organisé : il y avait 4 poules différentes, tout plein d’équipes et deux terrains distincts. Or donc, notre terrain a plié en vitesse ses matchs de poule et on s’est tous ramenés au terrain principal où les autres équipes prenaient autrement leur temps. Ça jouait avec beaucoup plus de sérieux que de notre côté ; l’attente a commencé à être bien longue avant de pouvoir assister aux finales.

Disons le tout net, à ce moment du récit on se demande un peu ce que cet article vient foutre dans la rubrique « concerts » de JNR. C’est sans compter sur le fait que l’on avait nos instruments avec nous pendant l’aprèm vu qu’on jouait dans la foulée de la compétition au Mouton à Cinq Pattes LIEN. Quand on a commencé à trouver le temps long en attendant que les poules d’à côté finissent, on a pris nos instruments et joué un peu. Je n’ai pas de souvenir du temps de set qu’on a fait, c’était complètement improvisé, on a juste gratouillé tranquillement pour faire passer le temps. Ce dont je me souviens très bien par contre, c’est de voir que les gamins des participants au concours étaient très réceptifs à nos morceaux et qu’on a joué surtout pour cette assistance, en plus de faire un fond sonore chouette pour tout le monde.

En définitive, vu qu’on devait aller place Guérin, on n’a même pas pu voir la finale. Ce sont « Les Mauvais Perdants » qui ont gagné, mais c’était sans surprise : quand on a joué contre eux on a senti qu’ils n’étaient pas là pour la rigolade. Ils avaient carrément chacun leur spécialité dans l’équipe, dont un qui savait tirer les boules de façon impressionnante, du genre à toucher 9 fois sur 10. Les autres n’avaient aucune chance, mais ça s’est très bien battu jusqu’au bout.

Laisser un commentaire

2019 Jerrican Nachos & the Rookies © Tous droits réservés - Site Réalisé par Yann Jarno