cropped-jerrican-nachos-and-the-rookies.png
DATE : 25 octobre 2017
HEURE : 20 h 30 min
ADRESSE : Brest
LIEU : Le P'tit Minou
Le P’tit Minou [passé] 25 octobre 2017

Cet article fait partie du tétraptyque traitant des derniers concerts joués en compagnie de Youn Rookie à la guitare solo, avant son départ du groupe. Disponible dans la même collection, le concert au café-chantier avec des Eloignés, le concert au Bar’Ikade avec des Lorientais et le concert à la Maison Jaune avec des Quimpérois.

Par Jerrican Nachos

Un jour Youn Rookie nous a dit qu’il quittait le groupe. Ça nous a fait un choc à Rose et moi. C’était à la fois attendu et inattendu : ça faisait un bon paquet de mois qu’entre nous trois il y avait un climat bizarre. Une tension constante assez inexplicable et impossible à dénouer malgré nos efforts. Quand Youn nous a dit qu’il voulait nous parler, je m’attendais à ce qu’il dise qu’il fallait qu’on prenne une pause, qu’on souffle, qu’on fasse d’autres trucs chacun de notre côté et qu’on reprenne de plus belle plus tard. Mais il nous a dit qu’il quittait le groupe. Ça nous a fait un choc.

Malgré ça, et avant de nous poser des questions sur une potentielle continuité en duo ou autre chose, il fallait qu’on statue sur la question des dates déjà bookées. Ça s’est décidé très simplement : Youn Rookie quitteRA le groupe une fois passé les quatre dates programmé à ce moment là.

Premier arrêt de ce dernier tour de piste au P’tit Minou, pour ce qui devait être une date parmi d’autre et qui s’est transformé en « CONCERT EVENEMENT, LAST ONE WITH YOUN ROOKIE AT DOMICILE + AUSTRALIAN GUEST ». Je m’emballe, ça restait un concert normal en première partie d’un groupe australien sympa, Jackson Reid Briggs & the Heaters. Mais avec Youn qui quitte JNR, ça nous a permis d’ajouter une première fois au P’tit Minou.

Je m’explique : à chaque fois qu’on a joué là-bas je me suis démerdé pour dire que c’était une première fois ; « première fois qu’on joue au P’tit Minou », « première fois qu’on joue au P’tit Minou EN ELECTRIQUE », « première fois qu’on joue UN SET EN PYRAMIDE au P’tit Minou », « première fois qu’on PARTAGE LA SCENE au P’tit Minou », « première fois qu’on joue EN DUO au P’tit Minou » et donc « première fois qu’on joue au P’tit Minou ALORS QUE C’EST LE DERNIER CONCERT A DOMICILE D’UN DES MEMBRES D’ORIGINE ». On va me dire que c’est un peu alambiqué, ce à quoi je réponds que c’est vrai. Je crois que ça commençait à rendre dingo les gars du Minou de m’entendre que c’était notre premier concert alors qu’on jouait chez eux une fois par mois. La suite, c’était notre « première fois qu’on joue APRES LE DEPART DE YOUN ROOKIE », à l’occasion de la soirée Crossroad Blues.

Le concert en lui-même était clairement notre meilleur jusque là au P’tit Minou. On en avait un peu marre qu’on nous prenne pour des rigolos parce qu’on s’arrêtait en plein milieu des chansons, qu’on traînait entre les morceaux et qu’on jouait dans l’ensemble n’importe comment, alors pour l’occaz’ on a resserré les vis, affiné les enchaînements et fait plus attention à jouer les bonnes notes aux bons endroits, les bons accords aux bons moments. La réaction du public ne s’est pas faite attendre, tout le monde a salué notre set comme très bon, Jean Marie, qui nous a vu plein de fois au Minou, nous a dit qu’il trouvait qu’on avait rendu le spectacle plus « rock » (pourquoi pas) et les Australiens ont déclaré ne pas se sentir à la hauteur de passer après nous, ce qui était mignon de leur part <3.

Après la soirée, on a tout rangé à la maison et j’ai véhiculé Youn vers le port pour un after dans un bateau où se trouvaient les Australiens. Ça a été l’occasion de discuter un peu lui et moi sur son départ, et avant qu’on arrive à une conclusion on a vu débarquer les Heaters qui rentraient dormir. J’ai donc échangé Youn contre 6 Australiens entassés dans ma caisse que j’envoyais à leur hôtel, sauf qu’en fait on s’était mal compris et eux voulaient récupérer leur van pour pas avoir à redescendre le lendemain matin, j’ai dû repartir vers le port, ahlala la vie de rock star je vous jure, tant d’anecdotes hardcore dans ce goût, c’est presque lassant.

Laisser un commentaire

2019 Jerrican Nachos & the Rookies © Tous droits réservés - Site Réalisé par Yann Jarno