26133889_10215343830731632_1038434790_o
DATE : 30 décembre 2017
HEURE : 21 h 00 min
ADRESSE : Brest
LIEU : Le Mouton à cinq pattes
Le Mouton à cinq pattes [passé] 30 décembre 2017

Par Jerrican Nachos

Bordel, quelle connerie d’écrire ces articles super à la bourre, le concert au Mouton à 5 pattes dont je suis sensé causer remonte à 4 mois, ça craint. Ok. Alors. Mmm…

Jerrican « Walkin » Nachos sur une amplitude de 1m32

On avait déjà joué au Mouton, enfin vite fait, en trio acoustique et en loucedé. C’était cool, le bar était tout bleu, on en a fait un article bien sûr, mais les filles du bar étaient moyennement jouasses elles auraient préféré que ce soit organisé en bonne et due forme en étant inclus dans la prog pour de vrai, avec de la comm’ et tout. Donc elles nous ont invité pour réparer ça, et on a dit OK parce qu’on apprécie se produire en concert et qu’elles sont cool. La date était fixée au 30 décembre, c’était nickel, on a pu faire un pré-réveillon pour ensuite ne rien foutre à la Saint Sylvestre parce qu’on déteste cette fête. Rookie Rose a créé une splendide affiche et go.

Léger changement rapport à la fois précédente, nous voilà en duo électrique. On déballe tout notre bordel dans le bar, et un premier problème se pose : où on installe notre scène ? Au Mouton à cinq pattes, il y a deux espaces, celui dans l’entrée, avec la vitrine et le comptoir, et celui en arrière-salle. Les deux ont des avantages et des inconvénients : s’il n’y a pas grand monde, jouer dans le premier est nickel, les gens peuvent être posés au comptoir, on voit les artistes par la fenêtre et ça donne envie de rentrer. Par contre, s’il y a un peu de monde, c’est vite blindé. D’où l’avantage du deuxième espace qui peut être dédié au spectacle, c’est plus neutre pour se créer un espace rien qu’à soit mais s’il n’y a pas grand monde ça fait vite tout vide. Pas simple de choisir.

C’est flou mais c’est beau.

Je vais vous dire un truc, quand il faut choisir entre « tu préfères machin ou bidule », j’aime bien les réponses en contre pied, genre « Qui tu préfères entre les Beatles et les Rolling Stones ? » répondre « Les Kinks » (ou « Napalm Death », mais là c’est un contre pied de contre pied, ça devient deep). (Deep Purple, lol). Cette anecdote non pas pour sous-entendre que je suis un blaireau, juste pour expliquer notre choix de placement pour la soirée : plutôt que de se foutre d’un côté ou de l’autre, on s’est mis en plein milieu du passage, et les gens qui voulaient aller d’une pièce à l’autre devaient nous traverser pendant le concert, on est tellement anti-conformistes. Ça marchait très bien.

Cela dit on était quand même dans l’entrée, et vu qu’il y avait une grosse soirée en parallèle de notre concert, on a bien fait de la jouer safe. Y’avait pile la bonne quantité de public pour que ça gère comme ça. On a bouffé des pizzas et on a joué et le public était très content. J’ai passé 94 % du temps avec mes cheveux devant la gueule, à tourner presque le dos aux spectateurs, les avis étaient étonnamment enthousiastes sur cette posture de scène. Plus enthousiastes encore étaient les réactions à propos de Danjgo qui headbanguait pendant le set, au rythme de mes mouvements autour de l’ampli sur lequel il était posé.

En vidéo, la fin de « Move your feet » ; on nous a demandé de jouer un morceau funk, c’est le mieux qu’on ait pu faire. En voyant cet extrait, je me dis qu’on était en fait assez loin. On nous a aussi demandé une chanson d’amour, on a joué « Rock ur pussy », ça a beaucoup fait rire notre road manageuse.

Un rappel plus tard, on a remballé notre bordel, prêts à affronter la nouvelle année plus forts que jamais.

Laisser un commentaire

2019 Jerrican Nachos & the Rookies © Tous droits réservés - Site Réalisé par Yann Jarno