Affiche maison jaune
DATE : 11 novembre 2017
HEURE : 20 h 00 min
ADRESSE : Quimper
LIEU : La Maison Jaune
La Maison Jaune [passé] 11 novembre 2017

Cet article fait partie du tétraptyque traitant des derniers concerts joués en compagnie de Youn Rookie à la guitare solo, avant son départ du groupe. Disponible dans la même collection : le concert au P’tit Minou avec des Australiens, le concert au café-chantier avec des Eloignés et le concert au Bar’Ikade avec des Lorientais.

Par Jerrican Nachos

Youn Rookie a pris la décision de quitter le groupe, enfin je crois. Le reste du groupe est passé direct à autre chose, dès la semaine suivant son départ on avait un concert en duo et c’était cool. Rose et moi sur la même longueur d’onde et sans avoir besoin de tordre nos envies pour s’adapter à la dynamique baisée du trio, on se sentait revivre. On pouvait imaginer un avenir, de la nouveauté, alors même que l’ensemble de la vie de JNR était grippée depuis plusieurs mois. Un tant pis pour un tant mieux, mais un GROS GROS tant pis, pas désiré, inattendu et douloureux. Merde, on s’était dit qu’on serait le meilleur trio de rock’n’roll de la galaxie et on se retrouvait en duo avant même d’avoir passé les portes du Finistère, c’est con. C’est d’autant plus con qu’on commençait à peine à être vraiment bon, que je commençais tout juste à croire pour de de vrai au potentiel du groupe et que je commençais à vouloir m’y mettre pour de bon. C’est bête, mais c’est comme ça. Et si vous avez un doute comme quoi on était excellents sur scène à trois, laissez-moi vous conter notre dernier concert en compagnie de Youn Rookie.

Il a eu lieu à la Maison Jaune, à Quimper, une sombre journée de novembre. Sans déconner, c’était ultra sombre, c’est moi qui conduisait, on arrivait de Lorient, il pleuvait sur la route, on ne voyait rien du tout c’était dégueulasse et les deux autres roupillaient. On se demandait un peu où on allait foutre nos pieds, on allait être reçu dans un « bar connecté ». Moi forcément je me figurais un intérieur blanc aseptisé et des gens avec une puce dans le poignet qui payent en cryptomonnaie pour se faire transférer des unités d’alcoolisation directement dans leur module cérébral augmenté « FIESTA_HARD_DISK_XRM230 », pas forcément ce que j’imaginais être la meilleure soirée de ma vie.

trio maison jaune

J’avais oublié qu’on avait des photos de ce concert, que j’ai piqué sur la page FB de la Maison Jaune, merci à eux !

En fait, la Maison Jaune c’est une vieille bâtisse en pierre très chaleureuse avec une équipe toute gentille et aux petits soins. C’était ma deuxième crainte : je me disais que si les gens se servent des pintes directement avec une carte à puce, ça casse les rencontres, les discussions, je sais pas quoi, mais en fait non, dans le bar, y’a plein de comptoirs PARTOUT et moi j’adore les comptoirs, c’est le meilleur endroit dans les cafés, et sur ces comptoirs on peut se servir la bière soit même en effet, mais y’a plein de choix et pour tout goûter il faut aller d’un point à l’autre du bar alors ça CIRCULE et les gens se PARLENT et les serveurs ont plus de temps pour causer avec les clients vu qu’ils ne sont pas obligés de remplir des demis à tour de bars C’EST TROP MALIN COMME SYSTEME PUTAIN. Je suis bien obligé de m’incliner devant un fonctionnement si efficace, et tant mieux, j’aime bien les lieux qui sont bien.

Mais bref, vous vous en battez les couilles de la mutation des bars au 3e millénaire, parlons musique. Déjà, on a super bien mangé avant le concert. Mauvais point, les loges étaient inexistantes et on était un peu dans le passage pour se changer et se concentrer avant le concert mais boh, ç’pas bien grave, on n’est pas (encore) des divas. Je me demandais combien de personnes on allait bien pouvoir ramener à notre soirée, on était le seul groupe de la soirée, pas connu pour deux sous, je m’attendais potentiellement a n’avoir que 4 personnes devant la scène mais c’est avec une surprise et une joie non feinte que nous avons joué devant une audience fournie de manière très honnête. Y’avait un peu de monde, quoi.

photo cool maison jaune

Je trouve cette photo ultra cool. En plus, Youn a mon Epiphone.

Et on a trop, mais alors trop bien joué. La scène était toute petite, Rose a foutu sa batterie dessus et Youn et moi nos amplis et on a fait le reste au niveau du public, c’était très bien, ça donne une bonne énergie, on peut bouger où on veut, on peut rentrer dans le public, on peut renverser la bière d’un gars puis se rouler dans cette même bière avec ce même gars ; c’était très joyeux, j’ai beaucoup aimé l’ambiance de ce concert. En plus il y avait notre nouvelle colloc et la sœur de Youn qui était là, on était tout contents.

Comme c’était le dernier concert avec Youn, ça avait un goût doux-amer. A des moment du concert je sais que j’ai eu des flash, d’un coup je me rappelais que c’était la toute putain de dernière fois qu’on jouait telle chanson de cette manière là. On n’a joué que deux ans avec Youn dans JNR, ça peut ne pas sembler si long en comparaison de carrière qui s’étale sur des décennies, mais faut se dire qu’on en a bouffé des répéts et des concerts, on a joué une centaines de live, ça fait un bon petit nombre et des sacrées aventures. C’est très personnel bien sûr, je ne suis pas en train d’imaginer avoir réinventé la musique avec nos quelques concerts et nos morceaux aussi excellents soient-ils, mais on a mis une grosse partie de nos âmes dans ce projet, et beaucoup espéré. C’était con de faire ça, parce qu’un groupe de musique, encore pire de rock, encore pire le premier de sa vie, à toute les chances de merder d’une manière ou d’une autre, mais on ne peut pas faire semblant d’être passionné pas vrai ?

Jerry et Rose maison jaune

On n’a pas choisi d’avoir le logo vidéoprojeté. Une partie du groupe n’aimait pas, l’autre aimait bien. Moi j’aime bien, je trouve que le rendu sur les photo est chouette.

On a fait notre set et on était contents, on est descendus de scène et voilà. Notre coloc et la sœur de Youn sont parties et le reste du public nous a rappelé, donc on a fait un rappel comme la tradition le veut. C’est donc devant un parterre composé à 100 % d’inconnus que Youn a fait son last show avec JNR. On avait sélectionné quelques chansons, nos plus énervées, qu’on a joué le plus arraché possible et c’était très bon. Arrivé à la fin, on nous réclamait une de plus, mais l’heure était passée. On a donc patiemment attendu d’avoir un oui ou un non de l’équipe pour en jouer une dernière. On a eu droit, on a laissé Youn choisir ce qu’il voulait jouer, il a dit « Louie Louie », alors on a joué Louie Louie, c’était un très bon moment, puis on a remballé, c’était fini et ça ne faisait que commencer.

Un bonus pour les personnes qui auront lu toutes ces lignes, le bar avait capté des vidéos de nous diffusées en live sur Facebook, que j’ai évidemment récupéré. On y voit notre balance (pour annoncer le concert), deux chansons du début (pour donner envie aux gens de venir) et la toute dernière (pour le kiff). Donc, rendez-vous compte, on a en vidéo les toutes dernières notes que Youn a joué avec nous, c’est chouette. En plus, on peut voir qu’on termine avec cette fameuse blague de « on fait des efforts pour ne pas réussir à terminer en même temps la chanson », bravo nous. Ci-dessous, les quatre vidéos en question montées à la suite, dites-vous bien que vous ne trouverez pas ces documents ailleurs qu’ici, bien cachés au fond de cet article, c’est ça les easter eggs du site :

Laisser un commentaire

2019 Jerrican Nachos & the Rookies © Tous droits réservésSite réalisé par Yann Jarno