galaxy target
DATE : 21 octobre 2017
HEURE : 20 h 00 min
ADRESSE : Lesneven
LIEU : Chez tom
Chez Tom, after Galaxy Target Club [passé] 21 octobre 2017

Par Jerrican Nachos

Laissez moi vous parler du Galaxy Target Club. Dérivé de la pétanque, ce sport collectif de compétition voit s’affronter des équipes de deux joueurs dans un jeu d’adresse et de précision dédié au noble art de « tirer les boules adverses ». C’est le seul aspect du jeu de pétanque qui est gardé et je ne m’aventurerai pas à tenter de récapituler l’ensemble des règles. Je me bornerai à énoncer celle consistant à obtenir une boule bonus à partir du moment où le joueur arbore un jogging, je laisse à votre imagination la cohorte colorée que cela donne.

Ça faisait longtemps qu’on entendait parler de ce sport de haut vol et on était très curieux d’assister à une compét’ de nos propres yeux. Quelle ne fut pas notre joie de recevoir un message de l’un des organisateurs l’avant-veille de l’événement pour nous proposer de jouer à l’after ! Chance pour eux, chance pour nous, notre agenda était vierge pour cette soirée, à croire qu’on n’attendait que leur proposition. On a donc enfilé nos plus belles tenues et boum, direction Lesneven pour offrir un concert à cette bande d’affreux.

Le deuxième truc qui m’a plu, c’est qu’on nous a proposé de jouer Chez Tom, un rade du bourg connu pour accueillir des groupes : très vite après avoir créé JNR on m’a dit « Ah, tu as un groupe ? Oh bah tu vas passer à un moment ou un autre Chez Tom, ça fait pas de doute. » Preuve en est faite. Ambiance et accueil plus cool que cool dans le bar, on a eu tout notre temps pour nous installer, papoter avec le patron, manger des pizzas, faire la balance, se chauffer eettt… attendre.

C’est que c’est long de finir une compétition entière de GTC, et on a fini par aller voir ce que branler les aminches sur le terrain. On est arrivés alors que Horizontal Francis terminait leur set (Caramba, encore raté !), pile au bon moment tel des messies de la culture : il fallait une voiture pour ramener les enceintes au bar et personne n’était en état de conduire. Personne ? Si, Jerrican Nachos est toujours clair. On installe tout, machine à fumée comprise, et on démarre.

C’était notre premier concert en duo depuis que Youn Rookie avait annoncé sa décision de nous lâcher, Rose et moi. Cela dit, il n’avait pas encore quitté le navire à ce moment là et s’il manquait à l’appel c’est juste qu’il était à Saint Brieuc pour écouter Ultra Vomit. On a donc bricolé un set d’une heure et on a sauté dans le grand bain. Ça nous a fait beaucoup de bien, on était complètement désemparés de se faire lâcher alors qu’on se sentait au contraire sur une bonne lancée avec le groupe. C’est pas qu’on n’avait pas confiance dans le duo pour faire des trucs cool, mais devoir tout reprendre alors qu’on commençait enfin à rouler, ça semblait énorme. Jouer ce concert à Lesneven nous a mis en selle de suite, on a vu qu’on pouvait tenir la scène à deux et, cerise sur le gâteau, plusieurs personne nous on dit qu’ils préféraient la formule en duo qu’en trio. Leur taux d’alcoolémie me donne confiance en leur honnêteté, mais pas en leur capacité d’appréciation.

photo chez tom

Photo par Olivier Leost

Mais blague à part, on est sortis de cette date gonflés à bloc et prêts à relever le défi : Youn Rookie nous quitte ? La belle affaire, on a dit qu’on était prêt à mourir pour Jerrican Nachos & the Rookies et ce ne sont pas des paroles en l’air. On va continuer à jouer ces chansons et à en composer des nouvelles, on va continuer à bouger et à retourner les salles dans lesquelles on nous laisse faire du bruit.

Laisser un commentaire

2019 Jerrican Nachos & the Rookies © Tous droits réservés - Site Réalisé par Yann Jarno