cropped-jerrican-nachos-and-the-rookies.png
DATE : 5 août 2017
ADRESSE : Kerlanic
LIEU : Kerlanic
Eco-lieu de Kerlanic [PASSé] 5 août 2017

Par Jerrican Nachos

La première fois qu’on a head-liné un festival, c’était en 2015, deux mois après la création du groupe, pour le festival Terres d’Espérance de Kerlanic. La deuxième fois qu’on a head-liné un festival, c’était en 2017, pour le même festival. Grosse, grosse courbe de progression pour Jerrican Nachos & the Rookies.

Je blague, je ne suis pas – à ce point – amer. Le festival, tout comme JNR, a bien grandi en deux ans. D’un duo acoustique balbutiant jouant sur un erzast de scène composée de trois palettes devant 20 personnes on est passés à un trio électrique confirmé accueilli sur une magnifique scène pyramidale devant une bonne centaine de personne.

En vrai je ne sais pas combien il y avait de spectateurs, la nuit était noire et mes lunettes aussi.

La scène pyramidale je confirme par contre, on se serait crus à Glastonbury.

Je racontais dans l’autre article que pour notre premier passage on s’était servi du bois comme de loges. Cette fois, on jouait à proximité dudit bois, avec toute l’humidité que cela implique. On a un peu badé en terminant le set quand on a vu que les instruments étaient humides as fuck. Pas de panne matérielle à remarquer depuis.

Le show s’est bien passé, quoique très flottant. L’orga elle-même n’était pas très carrée et on nous a prévenu qu’on allait monter sur scène un truc comme 20 minutes avant de jouer, ce qui est très peu quand on sait qu’on n’avait aucune coulisses et que donc tout le matos était dans les voitures garées relativement loin. On n’était pas du tout chaud en arrivant sur scène, d’où l’intérêt d’y aller tranquille. Ça a donné un set totalement honnête mais pas aussi carré que ce qu’on avait pu faire sur les dates précédentes ; ce qui, en fait, était plutôt relaxant.

De toute façon, vu le style du festival, je ne pense pas qu’un gros set musclé en apnée aurait été si apprécié que ça. Faut comprendre qu’on jouait après des concerts de didjeridoo à coulisse, des contes et de la chanson française, donc pas trop le même style. Et c’est cool ! Ça fait plaiz de ne pas encore se farcir une soirée rock avec que des groupes rock et un public rock, on en fait déjà assez, mais un peu d’adaptation au contexte peut être bienvenu. Je les aurais mal imaginé pogoter, tête d’affiche ou pas tête d’affiche.

Et ensuite, on s’est fait offrir de la spiruline, on est restés un jour de plus sur le festival et on est rentrés.

Laisser un commentaire

2019 Jerrican Nachos & the Rookies © Tous droits réservés - Site Réalisé par Yann Jarno