cropped-jerrican-nachos-and-the-rookies.png
DATE : 1 avril 2017
HEURE : 23 h 55 min
ADRESSE : Le Cube à Ressort
LIEU : Le cube à ressort
DJ set au Cube [passé] 1 avril 2017

Jerrican Nachos : On y est allés un peu victorieux pour ce DJ set. On avait déjà fait une nuit là-bas il y a quelques temps et quand le Cube est revenu vers nous pour le premier avril, on n’a pas hésité longtemps. Le fois précédente s’étant passée nickel, voire même très bien, on n’était pas trop stressé. Mais ça n’a pas été aussi efficace cette fois là.

En analysant la chose, je me rends compte que l’on était déséquilibrés. Déjà, Rookie Rose a finalement dû annuler sa venue et on a fait le set juste Youn et moi, en se disant qu’on ferait une heure chacun son tour. Plus facile à dire qu’à faire, déjà parce qu’on a eu beaucoup moins de temps que l’autre fois pour se préparer, donc Youn connaissait moins bien la liste de chansons, vu que c’était ma collection de 33 tours qui était de sortie. Mais la première fois ça avait moins posé problème : je me plaçais en pilier connaissant bien ma collec’ et pouvant tenir sur la durée, Rose avait ses propres vinyls qu’elle balançait de temps en temps, et Youn Rookie pouvait se démerder avec les tubes qu’il connaissait pour balancer des bombes avant que je reprenne la main, en gros l’orga était vu comme ça et ça fonctionnait au poil.

Ce premier avril c’était plus complexe : Youn ne connaît pas assez bien la liste des morceaux pour construire des enchaînements cohérents sur des plages longues et moi j’étais un peu bloqué de le voir griller les grosses cartouches, mais en même temps on ne pouvait pas trop faire autrement vu comment on s’était réparti la tâche. Quand même, quand on s’est rendu compte de ça, j’ai un peu plus pris la main et Youn a pris le temps sur place de re-parcourir la liste pour voir ce qu’il pouvait gérer.

Hey, rien de catastrophique dans notre set hein ! Y’a juste eu des moments un peu poussifs et des enchaînements malheureux, mais dans l’ensemble les gens avaient l’air plutôt content de danser sur le son qu’on envoyait, notamment un gars qui passait son temps à venir nous faire des pouces en l’air. Par contre, t’avais un type ultra-chaud qui s’est mis à frapper à fond sur la cabine, ça n’arrêtait pas de faire sauter les 33 tours, c’était gavé relou. Oh, et il y avait aussi 3 gars qui avaient l’air de détester les Stray Cats et qui nous ont hué quand on les a passé, mais dès le morceau suivant ça allait mieux. Le meilleur moment ça a été de faire danser 5 gars encravatés sur Shot down the night de Hawkwind, qui est une chanson vraiment vénère. C’était très cool.

Que retenir donc ? Que l’on s’en sort assez bien pour faire groover les gens mais qu’un DJ set ça se bosse plus que ça si on veut vraiment gérer, et qu’en l’état on peut s’en sortir à trois, mais à deux c’est plus compliqué, ou alors il faut que Youn potasse mes disques ou se fasse une collection à lui.

Tiens sinon, faudrait qu’on se trouve un nom pour les DJ set. Là on y était sous le nom « Jerrican Nachos & the Rookies (dj set) » mais on peut peut-être trouver mieux ? « DJNR » ? « DJerrican » ? « DJ Ricain & the Amerookies » ? Bon, à creuser.

Laisser un commentaire

2019 Jerrican Nachos & the Rookies © Tous droits réservésSite réalisé par Yann Jarno