P1070909
DATE : 31 juillet 2016
ADRESSE : Binic
Binic Folk Blues Festival 2016 [PASSÉ] 31 juillet 2016

Par Jerrican Nachos

L’année dernière on avait joué à Binic, offrant le meilleur que peut donner le off d’un festival. Cette année on a joué à Binic, mais pas de la même façon. Je n’aime pas du tout l’idée d’être dans la répétition de figure connue. Cette année Rose nous a rejoint.

On a joué sur le camping, trois fois, avec une putain de batterie. Je ne crois avoir assez expliqué à quel point notre batteuse est la plus cool du monde : elle a ramené sa batterie sur le camping du festival. Quand il a vu ça, un mec lui a sorti « Hey, c’est trop cool d’avoir fait ça, c’est sympa de pouvoir jouer sur une batterie ! » Sérieux, va te faire foutre mec. Le type a cru que Rose s’est cassée le cul à composer une batterie transportable, adaptée à son jeu, qu’elle s’est galéré à la ramener sur le foutu camping d’un festoche pour que des blaireaux puissent jouer dessus ? Raté ma gueule, si Rookie Rose a ramené sa batterie, c’est pour jouer dessus et blaster tous les connards qui espéraient faire la sieste tranquillement dans leur tente, écrasés par la chaleur.

P1070903

On a profité du festival pour foutre des flyers partout. Ici, une carte postale JNR.

Donc on s’est posés tout instruments sortis à côté de la tonnelle des voisins, une bande de Suisse-Italiens super cool qui jouaient de la gratte et qui étaient bien motivés à l’idée d’avoir un concert sans bouger leur cul. On leur a fait un set dans l’esprit répétition publique, on n’avait pas préparé grand chose et on est en train de bosser des nouvelles chansons. Malgré ça pas mal de monde est venu voir qui faisait autant de bruit. C’est marrant comment personne se prend la tête : on a fait un concert complètement déstructuré mais ça n’empêche pas les gens de trouver ça cool. Y’en a même pour dire que c’est notre attitude désinvolte qui fait que ça marche, je te jure. Le plus marrant c’est qu’il y avait deux nanas posées devant notre concert qui nous avait déjà vu l’année passée et qui sont revenues là, par hasard, en entendant la musique, et qui ont trouvé ça excellent.

Toujours est-il qu’après ça on est allés pour rentrer la batterie et ma gratte dans la voiture avant d’aller mater les concerts sur le port.

Sauf que.

Sauf qu’on a rencontré notre nouveau manager, le temps d’une seule date. Quand on est passés devant le bar du camping avec nos instruments ce gars a bondi sur ses pieds et est venu nous voir en insistant pour qu’on fasse un set pour les personnes installées au bar. T’avais l’impression que tous ces gens étaient posés là à se faire chier en attendant qu’il se passe un truc. Or, il se trouve que nous sommes « un truc », et pas n’importe lequel. Donc on remonte la batterie en trente secondes, on accorde les grattes, notre manager fait son taf comme un chef pour couper la musique du bar, je me verse une bière sur le crâne et c’est parti. Je pense que ce set peut rentrer easy dans notre top des concerts les plus furieux. J’ai éclaté trois cordes en deux chansons, j’ai continué en hurlant les paroles de Louie Louie tout en donnant des coups de pied à mon instrument, on a voulu arrêté mais notre manager a réussi a dégotter une autre guitare, alors on a fait deux autres chansons, dont No one was here to win que j’ai fait entièrement juché sur les épaules de ce bon vieux Rookie dont j’ai niqué la mère. A un moment j’ai dégommé une table en plastique tellement fort que j’ai eu peur d’assommer un gars assis à proximité. Et après ça j’ai chanté sur des gens et le manager a eu peur que leur chaise ne s’écroule, etc etc.

Le plus beau moment a quand même été de voir notre manager d’un soir faire un magnifique saut de gymnaste avec le bâton multicolore de Rookie Rose. Il se trouve qu’il est prof de sport, ça aide. Pour nous remercier de notre participation, il nous a offert deux bières, pour les trois personnes que nous sommes. Ce gars a de l’avenir dans le métier.

P1070909

Après le concert. On n’a ni photos ni vidéo du concert, quelle détresse. Espérons que des âmes charitables nous enverrons les leur, qu’on puisse mieux documenter ce concert.

Après une magnifique ovation et des distributions de flyers sans fin (dont l’un fait à l’arrache sur une assiette en carton déjà utilisée) on a pu remballé nos affaires et on est allés manger. On voulait ne pas tarder avant de voir les concerts, mais on avait laissé traîner une guitare à la tente alors, forcément… Un troisième concert, à base de reprises des Whites Stripes et des Guns, de relecture de nos propres chansons avec adjonction de chant hoomij et surtout de section rythmique composé de bol, tupperwares et autre crème solaire. Très certainement le meilleur de nos trois concerts du festival.

Après ça, on s’est dit que quand on sera programmés à des gros festivals on fera en sorte d’être payé pour deux concerts : celui sur le site, avec une « vraie » scène, et celui au bar du camping. On vous laisse deviner lequel sera le plus cool (réponse : les deux, bâtard).

2 Responses to Binic Folk Blues Festival 2016 [PASSÉ]

  1. Ludo Jospin dit:

    Ahahahah mais merde, j’aurais trop aimé vous voir sur le camping, bordel nous on était en bas sur le parking, près de la plage… bref, encore loupé ! Sinon à Binic le meilleur groupe c’était The Intelligence, grosse grosse classe, et Oblivians c’était quand même bien puissant aussi 😉
    Ludo J.

  2. Guigui dit:

    Salut les jerrican nachos & the rookies. C’est moi Guigui votre manager short et chapeau blanc qui fait des saut de biche. Une grand Merci à vous encore pour ce magnifique concert improvisé au bar du camping festivaliers du festoch de Binic. C’était vraiment un beau moment. Merci encore à toute l équipe du bar du « le ô de la nef » de nous avoir accueilli et merci au public! On se remet ça l’année prochaine. Et bonne route!

Laisser un commentaire

2019 Jerrican Nachos & the Rookies © Tous droits réservés - Site Réalisé par Yann Jarno