azertr
DATE : 17 septembre 2016
ADRESSE : Bois de la brasserie, brest
Anachronic Trip [passé] 17 septembre 2016

Par Jerrican Nachos

Je crois que c’est un des concerts que j’ai fait le plus à froid. On est arrivés tellement à la bourre, l’installation commençait à 10h, les concerts à 16h. C’est nous qui commencions et on est donc arrivés à 16h ; le groupe est en retard mais le concert est à l’heure.

C’était un de ces plans où l’on jouait en inter-plateau : 3 groupes en électrique sur la scène – Pigeon Kickers, Duckhunters et SrÖmb – et nous, en acoustique pure au milieu du public.

Ça se passait au bois de la brasserie, à Brest pour les journées du patrimoine, et ça me faisait bien plaiz’ de jouer là vu que j’y ai beaucoup traîné étant gamin. La date faisait partie de la tournée Anachronic Trip, qui n’a pour l’instant de tournée que le nom vu que c’était le premier événement, et on l’a donc ouvert solennellement à peine descendu de voiture.

img_2384-1

Les photos sont de Pierre.

J’ai vécu chacun des trois sets comme une épreuve à surmonter tellement j’étais à froid tout du long. Évidemment, pas le temps de se chauffer pour le premier set, mais ça passait plutôt bien. Il restait dans le bois quelques vieux qui se trouvait là en début d’aprèm rapport à un stand de bibliothèque, je ne sais pas bien quoi, et c’était sympa de jouer pour eux.

Le deuxième set m’a fait marrer, parce-que juste avant de commencer y’a un couple, la cinquantaine, qui nous demande « vous allez jouer ? ». Je leur réponds que oui, alors ils se lèvent prestement et s’éloigne un peu pour nous voir de plus loin. Je leur dit que pas de soucis, ils peuvent rester assis, on va jouer au milieu du public, ils peuvent rester posé. Ce à quoi la nana me répond « Ah oui mais on vous a vu sur Youtube, on sait que vous grimpez sur les tables ! »

Touché.

Le deuxième set ça allait à peu près, jusqu’à ce qu’on tente de jouer Bonnie & Clyde. Une explication : sur le papier on devait jouer en tout 1h30 et, clairement, on n’a pas une heure et demie de set. Donc on a essayé de le rallonger en répétant vite fait des nouvelles chansons, mais on s’est clairement surestimés. On a pensé que ça passait, mais bof. C’était pas catastrophique cela dit, juste pas en place, vraiment pas carré.

img_2498-1

Le troisième set était le plus frustrant pour moi. Je me suis laissé avoir par la promesse d’une après-midi d’été ensoleillée et chaude, mais un petit vent frais à bien niqué mon groove. J’étais transi de froid, je n’arrivais même pas vraiment à jouer de la guitare tellement j’étais crispé. Pas grave, au lieu d’être précis musicalement j’ai favorisé le spectacle, mais c’est un peu relou. Le public à eu l’air d’aimer, au vu des différents retours, c’est déjà ça.

Je me suis bien écorché le genou en me roulant par terre, ça pissait le sang. Quelle idée de con.

Laisser un commentaire

2019 Jerrican Nachos & the Rookies © Tous droits réservésSite réalisé par Yann Jarno