16178759_1566422690039040_134169820536357008_o
DATE : 25 mars 2017
HEURE : 20 h 00 min
ADRESSE : Théâtre Max Jacob, Quimper
LIEU : Théâtre Max Jacob, Quimper
Anachronic Trip #2 [passé] 25 mars 2017

Jerrican Nachos : Dans le cadre de notre tournée internationale « Anachronic Trip », chapeautée par le Cartel du Rien, nous jouâmes au Bois de la Brasserie, à Brest. 5 mois plus tard, on est à nouveau en Seil pour la deuxième date et on débarque en StrÖmb au théâtre Max Jacob accompagné de Duckhunters, dont le nom n’est que peu adapté à mes jeux de mots à l’inverse des deux autres groupes partageant avec nous l’affiche.

Sur cette date, c’était un plan interplateau qu’on a sorti. On était venus en amont repérer les lieux et décider quel show on donnera. Ça s’est vu comme ça : 4 sets, le premier tranquille dans le petit salon pour accueillir le public, le deuxième plus enlevé à la sortie du concert de StrÖmb, du côté du bar, le troisième en électrique depuis le balcon de la salle et le dernier sur le parvis telle une bande-son de départ.

Je ne trouve pas qu’on ait fait un mauvais job, au contraire même on était assez à l’aise sur notre jeu, mais ça n’a pas trop pris avec les spectateurs. On avait toujours quelques personnes à nous écouter, pas de problème, mais à l’inverse d’autres concerts, on n’a pas senti de réel lien se créer. Faut dire que les gens venaient écouter du métal peinard, assis tranquille dans les fauteuils du théâtre, et que nous on se plaçait en opposition à ça, plus rentre dedans et en proximité. C’était cool d’avoir ce rôle de contre pied sur la soirée, cela dit.

Alors bon, on a déroulé nos 4 sets, on a joué nos chansons, sans problème, je me suis déhanché devant des gens, Rookie Rose a déplacé sa batterie, Youn Rookie a grimpé sur des trucs, le show habituel, mais vu qu’on manquait de prise avec le public on ne pouvait pas vraiment se hisser ailleurs. Je me rends compte qu’on est dans la même position que des comédiens d’impro, avec notre set acoustique, on a une trame qu’on peut dérouler à l’envie tous les trois mais ça devient réellement intéressant quand il commence à se créer une interaction avec le public et, donc, de l’imprévu. Mais si les spectateurs sont timides ou pas intéressés, on peut se démener comme on veut ça ne donnera pas notre meilleur concert, un peu comme la fois à la fac pour UBO Roi.

Quand même, il y a eu un moment imprévu marrant quand l’orga nous a prévenu que le concert suivant aller démarrer et que ça pourrait être cool de diriger le public vers la salle. Je ne sais pas ce qui leur est passé par la tête, ils savent bien qu’on a une batterie, et même si elle facilement déplaçable, ça reste coton de le faire en jeu. Je ne me suis pas démonté, j’ai choppé la batterie avec mon pied et l’ai traîné sur 3 mètres laborieusement sans m’arrêter de jouer, c’était très cool.

Autre moment très cool : le set sur le balcon. La dynamique était complètement différente vu qu’on était ultra éloigné du public et qu’on jouait en électrique. On a démarré juste à la fin de Seil, alors que le public commençait à se lever de leur siège. On n’était pas du tout amplifiés, on avait juste notre matos propre, et je serais bien incapable de savoir ce que ça pouvait rendre phoniquement, mais on s’en battait l’oreille. Nous on s’entendait et c’était le principal, on voulait juste créer une ambiance performative, genre « y’a la fête à l’étage mais vous n’êtes pas invités », et ça devait être assez intéressant pour que la salle ne se vide pas entièrement et que des gens restent nous écouter.

Donc, un show honnête pour cette soirée à Max Jacob. Et je suis ravi d’avoir joué à l’endroit précis où j’avais pu discuter avec The Inspector Cluzo quelques années plus tôt. Last but not least, nous étions accompagnés sur cette date de Captain Colin McRookie a.k.a. Obigre qui a filmé les quatre prestations. Pour l’instant rien n’est monté, mais dès qu’on a un peu de temps devant nous on va s’y coller et sortir tout ça, ça va être bien cool !

Laisser un commentaire

2019 Jerrican Nachos & the Rookies © Tous droits réservésSite réalisé par Yann Jarno