cropped-jerrican-nachos-and-the-rookies.png
DATE : 24 août 2017
HEURE : 22 h 00 min
ADRESSE : Querrien
LIEU : Tomahawk
Tournée bretonne jour 4 : Querrien [passé] 24 août 2017

Par Jerrican Nachos

Dans nos premiers plans, on s’était dit qu’on viserait bien un retour de Rennes vers Brest en passant par la côté nord, ce qu’on a complètement raté, pour le meilleur. En début de voyage, Youn Rookie nous propose de passer un coup de fil aux gars de Tomahawk, dont il avait le numéro depuis un moment de ça. Moi j’étais enchanté, depuis des années j’entends parler d’eux et, honte sur moi, je n’avais jamais eu l’occasion de participer à un de leur truc. Les types nous disent que eux seront en semaine de boulot, qu’ils auront peut-être déjà eu un groupe la veille, mais que si on veut passer jouer pour l’apéro/le repas y’a pas de problème, y’a toujours un peu de monde qui traîne et ça fera plaisir de nous accueillir.

Pas la peine de nous le dire deux fois, à l’heure dite du jour dit, après avoir roulé prudemment dans la campagne Quimperloise pour être sûr de ne pas manquer de sortie, on arrive au QG. Tout autour de nous est à couper le souffle, que ce soit les cochons gambadant tranquillement dans leur enclos, le bateau steampunk, la nature, les gens au travail, le hangar magnifique. En arrivant là, je comprend pourquoi à Kerlanic je ne me sens pas entièrement à ma place : j’ai besoin que le curseur soit plus proche du côté « créatif » que du côté « vie en autarcie ». Là, à Tomahawk, on touche quelque chose qui me chatouille déjà plus.

On se fait accueillir avec tout ce que la chaleur humaine peut proposer de plus délicieux, on rencontre tout le monde, on partage le repas, on assiste à la répétition d’une batucada qui cherche à imiter le bruit d’une locomotive pour coller à la thématique du festival à venir d’ici quelques petites semaines… Et nous on attend sagement notre tour de faire du bruit, qui arrive en son temps.

Je ne me souviens pas trop du show. On a écourté notre set, les filles de la maison allaient se coucher tôt. Je me souviens de me dire que c’était mieux que le lendemain en tout cas, je crois qu’on s’est bien amusés. Pour la première fois, un gars du public nous a dit qu’il trouvait notre musique « grunge ». Pourquoi pas.

On était très, très contents de rencontrer ces gens, leurs dynamiques créatrices et on n’avait qu’une envie : revenir. Ça tombe bien, eux voulait bien nous inviter à leur festival, mais malheur, on était déjà pris sur l’Ilophone… Qu’à cela ne tienne, il suffit de nous inviter à la fiesta des bénévoles, trois semaines après le fest, pour revoir nos tronches et nous laisser toute latitude pour retourner la soirée ! Mais ça, c’est une autre histoire, et concernant la tournée bretonne il nous reste une dernière date à raconter…

Laisser un commentaire

2019 Jerrican Nachos & the Rookies © Tous droits réservésSite réalisé par Yann Jarno